Selon le député européen des Républicains, "nous ne sommes pas assez fermes à défendre notre civilisation judéo-chrétienne" face aux revendications de certains musulmans.

Invitée dimanche sur Radio J, une station de radio juive, le député européen (Républicains), Nadine Morano, a fait part de ses inquiétudes quant à une certaine pratique de la religion musulmane.

S’agissant des déclarations de son collègue Républicains, Christian Estrosi, qui parlait d’une "cinquième colonne" islamiste en France et d’une "troisième guerre mondiale" déclarée à "la civilisation judéo-chrétienne" par "l’islamo-fascisme", Nadine Morano a dit que c’était "une réalité".

Le député européen a ainsi dénoncé "les réseaux infiltrés qui sont là pour vouloir détruire notre civilisation, notre culture, notre façon de vivre". "Ce sont des gens obscurantistes qui rêvent d'une guerre de religions" qui est "évidemment" en cours, selon-t-elle.

"À un moment il faut dire stop"

Nadine Morano est également revenue sur la question des femmes voilées dont elle dénonce régulièrement l’accoutrement ostentatoire. "J'en ai encore vu il n'y a pas longtemps à Nancy... Des personnes couvertes d'un voile intégral avec des gants. Je trouve ça inacceptable, indigne quand vous voyez dans les rues des comportements de provocation contraires à la République.", s’est-elle indignée.

Elle a ainsi plaidé pour un durcissement de la loi interdisant le port du voile intégral afin de passer de l’amende au délit "parce que c’est trop facile d’aller se faire payer ses amendes par des associations. À un moment il faut dire stop."

"On ne vit plus comme avant, c’est vrai"

Nadine Morano a ensuite regretté que nous ne soyons pas "assez fermes à défendre notre civilisation judéo-chrétienne". "On ne vit plus comme avant, c’est vrai", a-t-elle encore fait savoir, remarquant que les femmes voilées, "ce n’est plus la France, ce n’est pas mon pays ça". Puis, semblant faire face aux critiques futures, elle a regretté "qu’à chaque fois qu'on dit quelque chose dans ce pays, soit on est raciste soit on est islamophobe".

Publicité
Elle a également fustigé les "laïcards extrémistes" qui "sous couvert de la laïcité voudraient mettre à mal nos traditions et notre culture". "Bientôt est-ce que l'on va débaptiser nos rues et nos fêtes religieuses?", s'interroge-t-elle encore.

Vidéo sur le même thème : Futur nom de l’UMP: "Les Républicains, ça nous va bien", estime Morano 

mots-clés : Nadine morano, Islam, France

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité