Fraîchement nommé ministre de l'Economie, du Redressement productif et du Numérique, Arnaud Montebourg était déjà en train de s'écharper mercredi avec son collègue en charge des Affaires étrangères et du Développement international, Laurent Fabius. Les deux hommes se disputaient le Commerce extérieur. Plus de détails.
©AFPAFP

© AFP

Ils voulaient tous les deux la même chose, mais au final un seul l’a obtenue Alors que la composition de la nouvelle équipe gouvernementale "resserrée" a été annoncée mercredi, certains ministres n’auraient pas été pleinement satisfaits de leurs attributions. Nommé en charge de l’Economie, du Redressement productif et du Numérique, Arnaud Montebourg louchait en effet sur le Commerce extérieur. Et il n’était pas le seul. Laurent Fabius, à la tête des Affaires étrangères et du Développement international souhaitait également avoir ce ministère sous son aile.

Dans le flou jusqu'à ce jeudi matinMais alors que l’identité de celui ou celle qui serait en charge le Commerce extérieur n’a pas été dévoilée mercredi, dans la foulée de l’annonce des 16 nouveaux ministres, Arnaud Montebourg a pris les devants. En effet, son entourage a rapidement fait savoir à l’AFP que le nouveau ministère dont il venait d’hériter incluait le Commerce extérieur. Problème, car moins d’une heure après le ministère de Laurent Fabius informait à son tour l’agence de presse que c’était lui qui en avait la charge. Un véritable flou s’est alors installé dans la sphère politique. Les deux ministres se disputant la même part du gâteau sans que personne ne soit ne mesure de dire à qui celle-ci revenait. "Les décrets d’attribution des compétences des ministres sont en cours de rédaction et c’est très délicat car des pans de Bercy vont passer sous le contrôle du quai d’Orsay", avait d’ailleurs confié une source de l’Economie

Mais c’est finalement Laurent Fabius qui a obtenu gain de cause. Invité d Europe 1 ce jeudi matin, le nouveau porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, a en effet assuré que l’ancien portefeuille de Nicole Bricq sera finalement sous la tutelle du Quai d’Orsay. "Le Commerce extérieur est désormais du domaine de l’international", a-t-il affirmé.

Vidéo sur le même thème : Quand Arnaud Montebourg s'énerve contre Anne-Sophie Lapix 

Téléchargez votre guide mutuelle (gratuit) !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.