Mounir Mahjoubi, l'ex-ministre en charge du Numérique a dû démentir les accusations de "caprices" rapportées par le Canard Enchaîné. Avant lui, d'autres membres du gouvernement ont été épinglés.
AFP

Ministres et "caprices" de bureau : quand moquette et voitures font débat…

Mounir Mahjoubi, l'ex-secrétaire d’Etat en charge du Numérique, a été épinglé courant janvier dans Le Canard Enchaîné. Le volatile assurait que l’homme politique avait fait faire quelques changements pour son confort en passant de la tutelle de Matignon à celle de Bercy. En débarquant dans ses nouveaux bureaux, il aurait fait remplacer la nouvelle moquette et aurait fait rapatrier du mobilier.

Publicité

Mounir Mahjoubi a démenti dans Capital et assuré qu’il avait simplement fait changer la moquette de l’open space pour la remplacer par du lino imitation parquet. Dans son bureau, en revanche, aucun changement au sol.

Publicité

Autre assertion démentie par le secrétaire d’Etat, celle selon laquelle il aurait fait troquer la Renault Talisman proposée par Bercy, par une DS7 Crossback de Citroën à 48 500 euros. "C’est faux. Je ne l’ai pas décidé. Tous les véhicules du ministère ont été renouvelés. Et je rappelle que c'est du leasing", a-t-il précisé.

Mounir Mahjoubi n’est pas le premier ministre ou secrétaire d’Etat à être taclé pour des changements ou supposés changements, aussi parfois appelés "caprices"…