Ministres et "caprices" de bureau : pardon pour le mobilier… ou pas

Quand il n’est pas question de moquette, il est question de mobliier. A ce jeu-là, certains redoublent d’imagination et de parade, comme Michel Charasse.

Ce dernier est l’un des premiers à venir occuper les locaux de Bercy, à la fin des années 1980, après qu’ils ont été déplacés du Louvres où ils se trouvaient historiquement. Et celui qui fut ministre du Budget, n’en est pas reparti les mains vides. Lors du déménagement, rapportent Thomac Bronnec et Laurent Fargues dans Bercy, Au cœur du pouvoir (Denoël) , Michel Charasse est parti avec le mobilier Napoléon Ier. Les meubles n’ont jamais retrouvé leurs emplacement initial et sont restés depuis au cinquième étage du paquebot.

Publicité
Publicité

C’est le Mobilier National qui est en charge de meubler les bâtiments officiels. La réserve de ce service, dont le siège est installé dans le 13 ème arrondissement de Paris, compte pas moins de 200 000 objets.