L’ancienne ministre du gouvernement Ayrault a révélé lundi qu’elle songeait à "céder sa fortune à la République". En jeu, quelque 5,4 millions d’euros.

Un don inattendu. Au cours d’une interview accordée à Sud-Ouest et publiée lundi, Michèle Delaunay a évoqué son patrimoine et fait des révélations surprenantes. A la tête d’une véritable petite fortune estimée à 5,4 millions d’euros, l’ancienne ministre déléguée aux Personnes âgées a en effet annoncé qu’elle envisageait "probablement par le biais d’une fondation, de céder sa fortune à la République".

Le patrimoine de l’ex-ministre avait déjà été dévoilé en avril 2013, dans le cadre de la loi sur la transparence de la vie publique. Celui-ci était à l’époque estimé à 3,1 millions d’euros et composé notamment de biens immobiliers dont  les époux Delaunay étaient propriétaires et qu’ils auraient, pour la plupart, hérités. L’ex-membre du gouvernement figurait ainsi en deuxième position des membres du gouvernement les plus aisés, juste derrière Laurent Fabius.

Publicité
Un patrimoine "difficilement compréhensible de la majorité des Français"Aujourd’hui députée de Bordeaux, Michèle Delaunay a confié que cet argent était devenu embarrassant, notamment au regard de l’affaire Cahuzac, vis-à-vis des Français. "C’est un patrimoine très important et difficilement compréhensible de la majorité des Français qui sont dans la difficulté", a-t-elle expliqué. "L’opposition ne va pas manquer de s’engouffrer dans l’image de la socialiste riche", a-t-elle ajouté, précisant bien que cet argent est "le fruit de deux carrières professionnelles longues, de bon niveau, et des héritages issus de leurs quatre parents".

Vidéo sur le même thème : Réactions sur la phobie administrative de Thomas Thévenoud

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité