Selon "La Voix du Nord", l'ex-patronne du PS (2008-2012) redoute de voir disparaître son parti à l'issue des législatives, après une élection présidentielle complètement ratée.

Visiblement, Martine Aubry n'a pas la pêche en ce moment... En marge d'une conférence de presse de soutien aux candidats socialistes aux législatives mercredi, le maire de Lille s'est laissée aller à quelques confidences.

Martine Aubry a ainsi exprimé sa détresse de voir son parti disparaître après les législatives, comme le rapporte La Voix du Nord. "C'est ça ma tristesse absolue. J'ai 66 ans et j'ai l'impression que tout ce que j'ai fait dans ma vie est abîmé, cassé. Tout ce à quoi j'ai cru", a-t-elle fait savoir avec amertume, avant quelques piques à l'encontre de Hollande, Macron et Mélenchon.

Pour elle, Macron "connaît mal les Français"

S'agissant de Jean-Luc Mélenchon : la France "a besoin de députés de gauche qui ne soient pas une gauche contestataire" obsédés par "une politique du rêve". Mais le maire de Lille avait réservé ses piques les plus acerbes à Emmanuel Macron, qui "connaît mal les Français" car il a grandi "dans un milieu protégé à Amiens". Il y a chez lui, a-t-elle déclaré, "une incapacité à comprendre la souffrance des gens parce qu'il ne les connaît pas".

Publicité
Si elle "ne déteste pas" le nouveau président, Martine Aubry reste sur ses gardes. La réforme du Code de travail menace, selon elle, de "casser 50 ans de progrès social". "La modernité, ce n'est pas de foutre des gens dehors", a-t-elle attaqué à propos des licenciements.

Vidéo sur le même thème : Martine Aubry émet des craintes sur le programme de Macron 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité