Selon les informations du Point, la présidente du Front National aurait récemment écrit au sulfureux "DRH" du parti pour lui signifier qu'elle mettait un terme à leur contrat. La raison de cette décision : l'entente entre eux deux qui ne serait plus au beau-fixe depuis quelques mois. 
©AFPAFP

© AFP

Entre eux c’est terminé. Marine Le Pen ne veut "plus (le) voir ni avoir de relation personnelle ou professionnelle" avec lui. Après trois ans passés en tant que "recruteur" du Front National, Paul-Marie Coûteaux a été démis de ses fonctions. Le Point rapporte en effet que la présidente du parti d’extrême droite "lui a envoyé un courrier la semaine dernière, le 7, lui disant qu’elle n’entendait plus travailler avec lui". Une information qu’une source proche de Marine Le Pen a ensuite confirmée à l’AFP. Selon cette dernière, la présidente du parti "n’a plus confiance en Paul-Marie Coûteaux, les relations de personne à personne ont toujours été compliquées entre eux. Pendant les municipales, il y a eu une accumulation de ‘clashs’, c'était plus possible de continuer".

Des couacs et des clashAprès avoir rejoint le Front National en 2011, Paul-Marie Coûteaux s’est récemment fait remarquer pour ses sorties choc. En décembre dernier sur le plateau de Canal +, il avait par exemple menti à propos de deux adhésions. Quelques mois plus tard, en mars, il avait même suggérée de "concentrer"  les Roms "dans des camps" avant de finalement "regretter" le terme de "camp" et de déplorer des propos "mal interprétés". Des couacs qui auraient irrité Marine Le Pen et nui à leur entente.

Paul-Marie Coûteaux peut toutefois se vanter d’avoir su repérer trois personnalités du Front National : Florian Philippot, vice-président responsable de la communication ; Philippe Martel, ex-collaborateur d'Alain Juppé devenu chef de cabinet de Marine Le Pen, et Karim Ouchikh, conseiller responsable de la Culture. "Ce n'est pas une rupture politique" avec le Siel (Souveraineté, Indépendance et Libertés), le parti que dirige Paul-Marie Coûteaux et qui est allié au FN au sein du Rassemblement Bleu Marine (RBM),  a d'ailleurs tenu à souligner la source proche de Marine Le Pen.

De son côté, le principal intéressé a estimé que ce courrier de la présidente du FN n’est qu’un "des nombreux épisodes de (leurs) différends".

Vidéo sur le même thème - Violente altercation entre marine Le Pen et une auditrice d'Europe 1

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.