Dans une interview au Figaro, la présidente du Front National revient sur les récentes prises de parole de Jean-Marie Le Pen et confie son agacement de le voir "affaiblir le FN". 
AFP

En s’exprimant dans le journal d’extrême-droite, Rivarol – en conflit, par ailleurs, avec Marine Le Pen – sur le pétainisme, les homosexuels, ou encore "le monde blanc", le patriarche de Montretout a provoqué l’ire de sa fille.

A lire aussi - Les nouveaux propos sulfureux de Jean-Marie Le Pen

Pour la première fois, la présidente du Front National, Marine Le Pen, évoque des sanctions à l’encontre du fondateur et président d’honneur du parti, et s’agace publiquement de ses récentes saillies verbales.

Dans une interview au Figaro, la présidente du parti revient sur les propos de son père et le choix d’organiser prochainement un bureau politique. Une décision difficile selon Marine Le Pen : "Je me trouve obligée, dans l'intérêt de mon pays, de prendre une décision difficile qui met en cause des liens filiaux. Mais le Front national est le seul outil d'espérance pour la France. Personne ne peut l'affaiblir et je ne laisserai personne le faire. En tout cas, pas tant que je serai présidente."

A lire aussi - Jean-Marie le Pen, un cauchemar pour sa fille ?

Concernant les sanctions, la présidente du FN confie, tout d’abord, avoir rencontré "pendant plus d’une heure" Jean-Marie Le Pen et lui avoir fait part de son "incompréhension face à la multiplication récidiviste de ses provocations qui nuisent au Front National". Puis, elle lui a signifié qu’elle ne soutiendrait pas sa candidature aux élections régionales en PACA quitte à faire passer la candidature du fondateur du parti comme "dissidente".

Interrogée par le Figaro sur l’âge de son père (86 ans), Marine Le Pen écarte ce paramètre : "Quand on dirige un mouvement politique, on n'a pas à faire entrer en ligne de compte des éléments personnels car les dégâts politiques, eux, sont bien là. On ne peut pas faire régner l'autorité et imposer une discipline à tous, sauf au président d'honneur. Sinon, c'est l'anarchie, le chaos et la contradiction."

Vidéo sur le même thème : Le Pen : Jean-Marie contre Marine

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.