Manuel Valls a pistonné un ami à la Cour des comptes
Selon La Manche Libre, l’ancien président de la région Basse-Normandie a été recasé par le Premier ministre quelques semaines après les élections régionales.

Selon La Manche Libre, Manuel Valls a recasé à la Cour des comptes Laurent Beauvais, ancien président de la région Basse-Normandie, et ce, quelques semaines après les élections régionales.

"L'ordre du jour du conseil des ministres de ce mercredi 13 janvier comporte un nom bien connu des Normands, celui de Laurent Beauvais. Il vient d'être nommé conseiller maître en service extraordinaire à la Cour des comptes sur proposition du Premier ministre Manuel Valls.", écrit le quotidien local.

Publicité
Publicité

A lire aussiRecaser des amis en politique, une tradition tenace

"Il s’agit d’une voie de garage bien pratique"

Une belle promotion pour Laurent Beauvais, 63 ans, qui pourra bénéficier d’un statut et d’un salaire généreux pendant 5 ans. "Traditionnellement, ce poste est fait pour récompenser des préfets ou d'autres gens dont on ne sait plus quoi faire dans l'administration. Mais en général, ce ne sont pas des politiques qui sont recasés.", explique dans Marianne un membre de la Cour des comptes . " Il s'agit surtout d'une voie de garage bien pratique", ajoute ce dernier.

Laurent Beauvais était devenu président du conseil régional de Basse-Normandie en 2008 mais ne s’était pas représenté aux élections régionales. A l’issue du second tour, la région – qui avait fusionné avec la Haute-Normandie pour fonder la super région Normandie – était passée aux mains de la droite.

Côté Républicains, les réactions ont été immédiates. La porte-parole du parti, Valérie Debord, s'est insurgée sur Twitter. "Le recasage des copains battus, c'est maintenant !", a-t-elle taclé, rappelant la "République exemplaire" promise par François Hollande.

Vidéo sur le même thème : Un jour, un livre : "Les recasés de la République" ou comment le pouvoir recycle ses élites