Les jeunes militants du parti centriste ont réagi à l'argument de MAM à l'égard de son engagement pour les européennes. Sur le ton de l'ironie, il ont organisé mercredi 30 avril un "Mamathon" pour lui venir "en aide" sur les réseaux sociaux. 
© Capture Twitter / @UDIjeunes

 

Nous rapportions il y a quelques jours le "sacrifice" évoqué par Michèle Alliot-Marie concernant sa candidature aux européennes. L’ancienne ministre a indiqué qu’elle "perdrait de l’argent" si elle devenait eurodéputée laissant entendre par là que son engagement n’avait rien d’intéressé contrairement à ce que suggérait le journaliste qui l’interrogeait.

Le problème c’est que son argument de défense s’est retourné contre elle.

Lire aussi: Le "sacrifice" financier de Michèle Alliot-Marie

Un "Mamathon" pour sauver "les vraies convictions"

MAM a indiqué qu’elle gagnerait "beaucoup plus" si elle ne remportait pas de mandat européen. Il n’en fallait pas plus aux jeunes UDI pour pointer le tout relatif sens du sacrifice de l’ancienne députée des Pyrénées-Atlantiques. Les jeunes militants centristes ont lancé sur les réseaux sociaux un "Mamathon" afin d’aider la "pauvre" MAM.

Pour rappel, un eurodéputé gagne, avec les diverses indemnisations relatives à ses frais, l’équivalent de 10.500 euros net mensuels.  

 Une plaisanterie qui n'est pas du goût d'Yves Jégo

Yves Jégo, président par intérim de l'UDI, a réagit sur BFM TV à la blague élaborée par les jeunes troupes de son parti. Il a reconnu la réactivité des jeunes militants mais a regretté cette attaque "de personne". "Je leur ai demandé d’être un peu moins vifs sur ces sujets-là" a-t-il ainsi précisé.

Retrouvez vos produits et commandez en ligne ! High-Tech, Cuisine & Maison et Bien-être, retrouvez nos offres !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.