Plusieurs dizaines de députés europhobes ont tourné le dos au moment de l’hymne européen ce mardi. Cette provocation lors de la première session du nouveau Parlement européen n’a pas manqué de faire réagir.

 

Il régnait une atmosphère pesante ce mardi au cours de la première session du nouveau Parlement européen. Si Martin Schulz a été réélu sans grande surprise, l’ambiance n’était pas au beau fixe. Quelques dizaines de députés europhobes ont d’ailleurs boudé l’hymne européen se levant et tournant le dos dans l’Hémicycle strasbourgeois. D’autres sont simplement restés assis. Face à cette attitude provocatrice, des parlementaires se sont scandalisés et ont exprimé leur colère sur Twitter.

"L’Ode à la joie", hymne officiel européen, a notamment été dénigré par la formation britannique de Nigel Farag, Ukip, qui a tourné le dos. Mais pas seulement. Les députés du Front national français , bien qu'ils n’ont pas fait volte-face, sont resté assis.

Les réactions indignées d’autres députés ne se sont pas faits attendre. Ainsi, le député français Philippe Juvin a traité les europhobes de "débiles" sur le réseau social.

La membre du parti démocrate européen Sylvie Goulard, elle, a fustigé des individus "sans vergogne".

Publicité
Malgré cette manifestation de défiance à l’égard de l’union européenne Martin Schulz a été réélu sans difficulté pour deux ans et demi avec 409 voix sur 751. Pour la première fois un président se succède à lui-même. Le social démocrate allemand a, en réaction au geste des europhobes, assuré que "celui qui ne respecte pas les règles de respect mutuel et de dignité humaine va me trouver contre lui", rapporte l’AFP.

Vidéo sur le même thème : Européennes : l’incroyable percée des europhobes

 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité