L'ancienne épouse de Nicolas Sarkozy est venue, dimanche dernier, "saluer" et "féliciter" Edwy Plenel en pleine séance de dédicace au Salon du livre de Paris. Cette scène est assez étonnante puisque le fondateur de Médiapart a révélé de nombreuses affaires impliquant l'ancien président, père d'un des enfants de Cécila Attias.
©AFP AFP

© AFP

Cécilia Attias, l’ex- femme de Nicolas Sarkozy, est venue "féliciter" dimanche dernier Edwy Plenel qui dédicaçait ses ouvrages au salon du livre de Paris. Le patron de Mediapart s’évertue à dénoncer des affaires impliquant, à différents degrés, l’ancien chef de l’Etat.

Mediapart met régulièrement en cause Nicolas Sarkozy

La scène est assez cocasse puisque Edwy Plenel et son journal mettent régulièrement en lumière des affaires politico-financières touchant, de près ou de loin, à l’ancien président de la République. Ainsi Mediapart a par exemple dévoilé des informations concernant l'affaire Kadhafi, l’affaire Karachi, l’affaire des écoutes de Sarkozy, ou encore l’affaire Bettencourt dans lesquelles Nicolas Sarkozy est impliqué. Dernièrement, le site d'information publiait un contenu détaillé de certaines conversations entre Nicolas Sarkozy et son avocat, Thierry Herzog, passées depuis un téléphone confidentiel. Le journal Le Monde avait annoncé que ces écoutes avaient été ordonnées par la justice dans le cadre d’une information ouverte en avril 2013.

Les Attias félicitent Edwy Plenel devant les caméras du Petit Journal

Les caméras du Petit Journal étaient présentes sur place et ont pu filmer le moment. Le présentateur Yann barthès s’est étonné que Cécilia Attias "félicite l'homme qui est à l'origine des principales affaires de Nicolas Sarkozy, qui n'est autre que le père d'un de ses enfants".

Le 17 mars Edwy Plenel était sur le plateau de Mots Croisés (France 2) pour évoquer l’affaire du supposé financement libyen de la campagne présidentielle de 2007. Le président de Mediapart déclarait alors que "factuellement, jamais un ancien président n'a été cerné par autant d'affaires. Nous avons affirmé un financement à hauteur de 50 millions. Si nous pouvons prouver qu'un seul euro a été volé dans une campagne électorale (...) et bien oui, il faut la prison".

Cecilia Attias et son mari, malgré les propos assez offensifs d'Edwy Plenel, ont tenus à féliciter le journaliste : "Vous étiez très bon à Mots Croisés" a glissé Richard Attias .

Vidéo sur le même thème : Les Attias félicitent Edwy Plenel

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Vidéo : Quand Cécilia Attias félicite Edwy Plenel au Salon du livre

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.