En quête de nouveaux donateurs, Nicolas Sarkozy part à la rencontre de ses adhérents. Grâce à lui, Les Républicains ont déjà récolté près de 4 millions d'euros en à peine 7 mois.

Depuis le début de l'année, le parti des Républicains aurait récolté près de 3,9 millions d'euros en donation, si l'on en croit Le Parisien. D'après le quotidien, c'est plus que l'ensemble des fonds récoltés sur l'ensemble de l'année 2014 grâce aux donateurs, soit une somme de 3,7 millions d'euros. Et Nicolas Sarkozy ne serait pas étranger à ce regain financier de l'ancien UMP.

En effet, le précédent chef d'Etat dispose d'une botte secrète: aller à la rencontre de ses adhérents afin de les encourager à effectuer plus de dons. "Nicolas Sarkozy n'a cessé d'imposer une nouvelle dynamique à ses troupes et ne rechigne pas à servir d'appât auprès des donateurs, avides d'un moment avec l'ancien locataire de l'Elysée", a ainsi dévoilé cette semaine le Nouvel Obs. En effet, le président LR effectue chaque mois un discours devant les nouveaux inscrits qu'il retrouve au siège.

D'après Europe 1, le trésorier, Daniel Fasquelle avait par ailleurs adressé en avril une lettre aux généreux adhérents ayant déjà effectué au moins un don. Celui-ci leur proposait de gagner une entrevue avec l'ancien président. Une récompense qui n'était uniquement accordée qu'aux cinquante donateurs les plus rapides.

"(Nicolas Sarkozy) reçoit également dans son bureau les meilleurs 'recruteurs', ces membres de LR qui ont attiré le plus grand nombre de nouveaux encartés", a également précisé la radio. L'objectif du parti étant de passer le cap des "500 000 adhérents d'ici à 2017".

7 millions d'euros en un an

La totalité des dons récoltés jusqu'à présent est un point positif pour Les Républicains, et ces derniers espèrent bien continuer sur cette lancée: jusqu'à atteindre les 7 millions d'euros d'ici la fin de l'année.

Publicité
Un montant de loin inférieur à 2013 lorsque l'UMP avait récolté près de 11 millions d'euros lors du "Sarkothon". Le parti de Nicolas Sarkozy se devait alors de rembourser les frais liés aux comptes de campagne, utilisés par ce dernier suite à l'élection présidentielle de 2012 qui l'opposait à François Hollande. 

Vidéo sur le même thème : Alliance Modem Les Républicains pour les régionales 


Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité