Une dizaine de parlementaires français s’est récemment rendue en Crimée, la région annexée en mars 2014 par la Russie. Ce déplacement a été vivement critiqué en France. Faisant fi des critiques, certains n’ont pas hésité à publier sur les réseaux sociaux leurs photos de voyage alimentant ainsi la polémique.

"La mer noire bleue comme la Méditerranée"

©

© Twitter

Le sénateur UDI de Paris, Yves Pozzo di Borgo, faisait partie des dix parlementaires de l’opposition qui se sont rendus en Crimée la semaine dernière. Cette visite avait pour objectif "de comprendre comment vit la population" plus d’un an après l’annexion de cette région à la Russie et de dénoncer la "désinformation des médias européens sur cette affaire". Ce voyage, contraire aux directives de politique étrangère de la France, a suscité la polémique en France. "Une honte", a ainsi regretté sur France Info Bruno Le Roux, le président du Parti Socialiste à l’Assemblée nationale blacklisté par la Russie. 

Quoiqu’il en soit le sénateur ne s’est pas gêné pour publier sur son compte Twitter les photos de ce déplacement en donnant quelques explications à la façon d’un carnet de voyage. Se disant coupé du monde en Crimée, Yves Pozzo di Borgo aurait découvert les réactions provoquées par ce voyage qu’à son retour à Paris. Il a dénoncé sur Twitter "le traitement caricatural des médias". Pierre Gentillet, le président des Jeunes de la droite populaire, faisait également partie du voyage comme l'attestent ses photos sur son compte Twitter.

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité