Emmanuel Macron a accordé à tous ses ministres quelques jours de repos pendant les fêtes de Noël, tout en leur imposant des consignes strictes.

Lors du dernier Conseil des ministres de mercredi, Emmanuel Macron a été clair avec ses collaborateurs : « vous avez le droit à un peu de repos, mais il faudra faire part d’une vigilance de tous les instants ». Le porte-parole du gouvernement, Benjamin Griveaux a de son côté rappelé que « le pouvoir en vacances, ce n’est pas la vacance du pouvoir ». Les ministres ont donc le droit de prendre quelques jours de repos afin de récupérer après sept mois de réforme.

Des « vacances » studieuses

« Les membres du gouvernement doivent donner leurs dates et leurs lieux de congés, ainsi que leurs coordonnées téléphoniques et électroniques pour qu'ils soient joignables », explique une circulaire de 30 novembre émanant de Matignon et envoyé à tous les ministres. Ils ont également pour interdiction de partir loin de la France afin d’être opérationnels si une urgence tombe. Pour être clair, ils doivent oublier les vacances à l’étranger. Le Conseil des ministres de rentrée est déjà programmé au 3 janvier prochain.

Publicité
De son côté, Gérard Collomb ne devrait pas quitter la capitale. « Il fera peut-être un saut de puce à Lyon après le 31, mais rien de plus », a précisé l'entourage du ministre de l'Intérieur, au Parisien. Dès la fin de cette semaine, le ministre de l’Intérieur ira à la rencontre des forces de sécurité mobilisées pour les fêtes de fin d’année. Il devrait d’ailleurs sans doute être accompagné du Premier ministre. Ce dernier devrait passer les fêtes entre son bureau à Paris et sa maison du Havre. « Il va travailler, tout en se reposant un petit peu », a expliqué Matignon.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour: 

mots-clés : Ministres, Repos

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité