Longtemps, elle fut un sniper pour Nicolas Sarkozy. Si elle ne fait plus partie d'une majorité gouvernementale, Rachida Dati n'a pourtant pas tout à fait raccroché... Récemment, elle s'en est d'ailleurs à une membre de l'équipe d'Edouard Philippe.
AFP

Rachida Dati s'attaque à Sibeth Ndiaye

Elle fait l'objet de bien des critiques. Depuis qu'elle a affirmé être prête à mentir pour protéger la vie privée d'Emmanuel Macron - citation d'ailleurs bien souvent tronquée dans la presse -, Sibeth Ndiaye doit faire face aux critiques. Plus encore, bien évidemment, depuis sa nomination au gouvernement, dont elle est la porte-parole. Sans oublier le texto maladroit qu'elle aurait envoyé à un journaliste, après la mort de Simone Veil, en 2017. Conseillère en communication pour l'Elysée à l'époque, cette proche d'Emmanuel Macron se serait fendue d'un très familier "Yes la meuf est dead", assure le Canard Enchaîné, dont L'Express reprend les informations. Elle a depuis démenti.

Cependant, ce n'est pas sur ces éléments que Rachida Dati a décidé de s'attaquer à elle. L'ancienne garde des Sceaux, fière de son parcours a préféré s'en prendre à celui de la proche d'Emmanuel Macron. Dans les colonnes du magazine Elle (édition papier), elle lâche un simple "Elle c'est CSP +++", en référence aux nombreux avantages dont aurait bénéficié Sibeth Ndiaye. Cette dernière est en effet la fille d'un influent homme politique sénégalais et de la deuxième femme à avoir accédé au poste de magistrat dans le même pays, rappelle Gala. Une trajectoire de vie qui jure drastiquement avec celle de l'ancienne ministre : elle a grandi dans les HLM avec ses 17 frères et soeurs avant d'accéder à la place Vendôme.

Rachida Dati s'attaque à Sibeth Ndiaye : les nombreux ennemis de l'ancienne ministre

Sibeth Ndiaye est loin d'être la seule personnalité issue de la majorité à laquelle s'attaque Rachida Dati. Elle doit en effet guerroyer contre de nombreux prétendants à la mairie de Paris. Qu'il s'agisse de Mounir Mahjoubi, de Cédric Villani ou de Benjamin Griveaux, les ennemis de l'ancienne garde des Sceaux sont nombreux. 

Sans compter ceux issus de son propre camp, puisqu'à droite aussi l'investiture n'est pas assurée. Marie-Claire Carrère-Gée élue du XIVè arrondissement est déjà persuadée de sa victoire, rapporte Le Figaro... "Je pense que je serai choisie par la commission d'investiture. Je pense que Rachida Dati le sait et qu'elle me soutiendra le moment venu. Je ne suis pas une enfant gâtée de la politique et je ne vis pas de la politique", a-t-elle asséné.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :