Abscisses et ordination. Le retour de l'ancien ministre de l'Intérieur, Gérard Collomb, à Lyon n'est pas sans conséquence dans les sondages…
AFP

Gérard Collomb à Lyon, après la callotte, la cote ?

Sitôt sa démission acceptée la semaine dernière, Gérard Collomb était filmé le soir même par les caméras de France 2, descendant du train. Après un commentaire sur la pluie parisienne et le soleil lyonnais, l’ancien premier flic de France retrouvait ses habits de Plancus (du nom du premier homme politique à avoir établi des colonies dans la région de Lyon sous l'empire romain).

Si la démission de l’ancien ministre de l’Intérieur a entraîné un remaniement plus large et fièvreusement évoqué ces derniers jours dans les médias, elle a cependant eu d’autres conséquences, touchant cette fois plus directement Gérard Collomb.

Et en premier lieu, sa cote de popularité. L’ancien maire de Lyon, revenu reprendre son siège laissé à George Képénékian en intérim, connaît un regain de sympathie selon un sondage Ifop/Fiducial  pour Paris Match et Sud Radio. En un mois, l’ancien personnage le mieux informé de France gagne 8 points de popularité chez les Français, passant de 40 à 48% d’opinions positives. 

Gérard Collomb est plus populaire chez les retraités que chez les ouvriers

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.