Les affaires de Patrick Balkany

 © AFP

La sortie du livre French Corruption, écrit en 2013 par deux journalistes du Monde, révélait l’existence d’un compte suisse au nom de Patrick Balkany et d’une société-écran basée au Liechtenstein, où auraient transité des fonds publics détournés dans des marchés publics. Par ailleurs, Patrick Balkany et son épouse Isabelle seraient les propriétaires cachés, derrière des sociétés-écrans et des comptes off-shore, notamment basés à Singapour, de deux palaces estimés à plusieurs millions d’euros : la villa Pamplemousse sur l’île de Saint-Martin et un riad à Marrakech.

Le 18 mars dernier, Patrick Balkany a perdu son immunité parlementaire, alors qu’il est mis en examen pour "corruption passive" et "blanchiment de fraude fiscale". En outre, le maire de Levallois, dans les Hauts-de-Seine, a été condamné en 1996 pour prise illégale d’intérêts à quinze mois de prison avec sursis, 200 000 francs d’amende et deux ans d’inéligibilité.

 A lire aussi -Une nouvelle affaire Balkany

Faites une action inoubliable : en savoir plus sur le leg Unicef

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.