Le président de l’UMP a déniché un nouveau surnom à François Hollande faisant écho à la campagne présidentielle de 2012.

Ce jeudi, à l’occasion d’un discours dans la ville de Rilleux-Le-Pape (Rhône), Nicolas Sarkozy n’a pas hésité à attaquer frontalement le président de la République, François Hollande, sans pour autant prononcer son nom. Et pour cause, le président de l’UMP lui a dégoté un sobriquet faisant écho au discours du président lors de la campagne présidentielle qui avait opposé les deux hommes en 2012 : "Moi je". Une façon de tourner en ridicule celui qui est susceptible d’être son adversaire en 2017.

A lire aussi -Pour Sarkozy, Hollande est "un poids mort pour la France"

Selon les journalistes d’Itélé, ce surnom daterait en réalité de la campagne pour les départementales de 2015. Le 16 mai dernier, lors d’un meeting à Montpellier Nicolas Sarkozy déclarait : " "Moi je" écoute bien : ça va aller mieux économiquement en 2017. Il y a un poids mort pour la France qui appartiendra au passé" ".

Publicité
"Cette prétention, ce mépris"

Lors de cette réunion publique, l’ex-chef d’Etat est intervenu longuement sur la réforme du collège proposé par la ministre de l’Education nationale, Najat Vallaud-Belkacem.

Il en a profité pour dénoncer "ce dogmatisme, cette prétention, ce mépris quand le président et le premier ministre publient un décret sur la scolarité de nos enfants sans le moindre débat. C’est méprisant pour tout ceux qui ne sont pas d’accord", s’est indigné Nicolas Sarkozy comme le rapporte Le Progrès.

Vidéo sur le même thème : Sarkozy raille Hollande en l'appelant "Moi je" 

mots-clés : Hollande, Sarkozy, Surnom

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité