Pour le groupe communiste du Conseil de Paris, le siège de l'UMP pourrait servir de résidence sociale.
AFP

Le 238 rue de Vaugirard transformé en logements sociaux ? Pour le groupe communiste du Conseil de Paris cette idée a de quoi plaire.

A lire aussi : UMP : la bataille NKM contre Wauquiez

Il a en effet annoncé, mardi, son souhait qu’une réserve pour du logement social soit déposée sur la parcelle accueillant le siège du parti de Nicolas Sarkozy, dans le XVe arrondissement de Paris.

Ce vœu, qui a de larges chances d’être adopté selon les informations du Point, doit être présenté la semaine prochaine à la nouvelle réunion du Conseil de Paris avant d’être débattu lors de la révision du Plan local d’urbanisme (PLU).

Un projet de vente

Ian Brossat, ajoint d’Anne Hidalgo, entend en effet profiter d’une éventuelle vente du bâtiment pour pouvoir obtenir un permis de construire. "Les difficultés financières dont ont fait état les propriétaires de la parcelle du 238 rue de Vaugirard pourraient les pousser à la vendre", a-t-il estimé pour l'AFP.

La numéro deux de l’UMP, Nathalie Kosciusko-Morizet, avait elle-même envisagé, en juin dernier, se séparer de ce siège "froid" et "glacial".

L’UMP grince des dents

L’initiative de l’élu communiste, baptisée "LS 100", si elle part d’un bon sentiment, ne s’attire pourtant pas les sympathies de l’UMP. Dans un communiqué, l’opposition déplore les "petits jeux puérils et grotesques" auxquels s’adonne le groupe communiste "pour exister".

A lire aussi : Patrick Trémège : l'élu qui lutte contre les logements sociaux mais en profite depuis 20 ans

"Si l'on suivait la logique infantile de M. Bonnet (président du groupe communiste, ndlr), à ce petit jeu-là il vaudrait mieux reconvertir le très chic siège du Parti socialiste pour compenser le déficit de logements sociaux dans le 7e arrondissement. Enfin, lorsque l'on sait que le siège du parti communiste, place du colonel Fabien, a été construit sur des expropriations, la sortie de M. Bonnet vire vraiment au ridicule", raille le parti de droite.

Pourtant, le XVe arrondissement de la capitale reste celui où le taux de logements sociaux n’atteint que 17%, contre les 25% prescrits par la loi SRU.

Mais le siège de l’UMP va-t-il véritablement se reconvertir ? Réponse le 17 décembre lors de première commission où siège Nathalie Kosciusko-Morizet.

A voir sur le même thème : Logements sociaux à Paris : ce qui devrait changer

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Vidéo : Un avion fait un amerrissage d'urgence sur une plage