Le projet de loi "engagement et proximité" prévoit de relever la rémunération de certains maires. Cette augmentation ne concernerait cependant que les communes de moins de 1000 habitants.
AFP

Emmanuel Macron tenterait-il de se remettre les maires dans la poche ? Critiqué à plusieurs reprises pour son mépris à l'égard de la province et des petites communes, le gouvernement change son fusil d'épaule. Le projet de loi "engagement et proximité" prévoit ainsi d'augmenter la rémunération des maires des communes de moins de 1000 habitants.

Selon Capital, 25 565 édiles seraient concernés par cette mesure. Leur rémunération pourrait passer de 14 469,52 euros brut par an (665 euros par mois) actuellement, à 20 069,28 euros brut par an (1 672 euros par mois). Les 110 702 adjoints au maire de villes de moins de 1000 habitants verraient eux aussi leur salaire revalorisé. Celui-ci passerait de 3 850,56 euros brut par an à 7 701 euros brut.

Salaire des maires : un coup de pouce intéréssé ?

L'exécutif entend également remédier à la crise de vocation qui touche actuellement les élus locaux. Selon une étude réalisée par l'Association des maires de France (AMF) et le Cevipof, un maire sur deux envisagerait de ne pas se représenter aux élections municipales de 2020. Pour remédier à cette potentielle pénurie de maires, le gouvernement envisage d'étendre le congé de campagne éléctorale aux communes de moins de mille habitants pour les candidats exerçant une profession salariée en plus de leur mandat. La durée de ce congé est de dix jours.

Le projet de loi envisage également la prise en charge d'une partie des frais de garde des municipalités par le gouvernement. De tels coups de pouce de la part de l'éxécutif peuvent néanmoins apparaître comme intéréssés, les élections municipales ayant lieu dans moins d'un an.

La partie apparaît comme risquée pour Emmanuel Macron, soucieux de ne pas réitérer son échec aux élections européennes de 2019. Le Rassemblement National était en effet arrivé en tête avec 23% des voix.

Vidéo : 1996 : le ras-le-bol des maires déjà évoqué

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.