Rouge de honte. En déplacement à Nantes, le Premier ministre a fait une confusion très embarrassante.

Le lapsus extrêmement gênant d’Edouard Philippe : les pieds dans le plat

Une bourde qui a provoqué un fou rire, dès le début de son discours. Lors de l'événement consacré à la signature du contrat d'avenir État-Région à Nantes ce vendredi 8 février, Édouard Philippe a remercié "la présidente du conseil régional de Bretagne" ! Il avait pourtant été accueilli par Christelle Morançais, présidente des Pays de la Loire, comme le rappelle Ouest-France.

Après un court silence de consternation, l'assemblée s’est esclafée. "J'ai dit quoi ?", interroge le Premier ministre. "Ah bah ça commence bien... Je n'ai pas fait exprès. Allez, mettez ça sur le compte de l'émotion". Confus et rouge d’émotion, Édouard Philippe retire ses lunettes et passe la main sur son visage. Il tente ensuite de justifier son lapsus, qui réveille une vieille controverse et rappelle le contexte local tendu : "Il se trouve que la semaine a été un peu longue et intense, c'est peut-être la trace... enfin bref !"

Publicité

Le lapsus extrêmement gênant d’Edouard Philippe : une phrase très maladroite

Placer Nantes en Bretagne ! Personne ne s’attendait à cette confusion du locataire de Matignon.

D’autant plus qu’elle intervient alors qu’une pétition a récemment été créée par différentes associations réclamant la réunification de la Loire-Atlantique et de la Bretagne. Elles invoquent des raisons culturelles et historiques.

100 000 signatures ont d’ailleurs été recueillies et remises au président du département Philippe Grosvalet (PS), fin novembre. Cela équivaut à 10% du corps électoral de Loire-Atlantique.

L’objectif ? Pousser à l'organisation d'un référendum décisionnel sur le sujet.  

En vidéo : Richard Ferrand : sa grosse bourde pour son premier jour