Selon le Canard enchaîné, les cartes de vœux du Premier ministre et les discours de François Hollande ont été pour le moins onéreux.

Selon le Canard enchaîné de ce mercredi, la note des vœux du couple exécutif a particulièrement était salée…

Ainsi, les vœux "à la jeunesse et aux forces de l’engagement" présentés par le chef de l’Etat, le 11 janvier dernier à la Maison de la radio à Paris, ont coûté 250 000 euros. Ce montant comprend, selon l’hebdomadaire satirique, la location de l’amphithéâtre à la Maison de la radio et l’animation avec orchestre. Mais l’Elysée s’en sort bien, les 250 000 euros ne grèveront pas son budget, mais ceux des ministères de l’Education et de la Ville qui vont régler l’addition. Ce qui aurait donné lieu à un échange houleux entre Najat Vallaud-Belkacem et Patrick Kenner, les deux ministres respectifs.

A lire aussi Commémorations des attentats : le nouveau surnom de François Hollande

Publicité
Une carte de vœux à 9 euros

Mais le président n’est pas le seul à avoir été épinglé. Selon le Canard enchaîné, le Service d’information du gouvernement (SIG) a déboursé la modique somme de 36 480 euros pour concevoir les cartes de vœux de Manuel Valls. Les cartes ont été distribuées à des chefs d’entreprises, journalistes et syndicalistes. En tout, environ 4 000 personnes ont reçu ces 36 480 cartes, ce qui revient à 9 euros la carte tout de même.

Pourtant, la facture initiale n’était que de 16 800 euros, mais le résultat n’ayant pas plu, l'agence Publicis chargée d'élaborer les cartes a reçu une rallonge. Au total "66 projets ont été élaborés" et "cinq artistes ont été appelés à la rescousse".

Vidéo sur le même thème : Les voeux de Hollande : de nombreux messages à décrypter


Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité