Ce sont des accusations lourdes que porte Virginie Calmels à l’encontre du comportement de Laurent Wauquiez. Contactée, la porte-parole de Les Républicains dément fermement. 

Accusations de Virginie Calmels : un entretien très tendu avec Laurent Wauquiez

"Une scène très violente", "J'ai cru qu'il allait en venir aux mains". Dans Le Point, Virginie Calmels ne mâche pas ses mots en évoquant le comportement de Laurent Wauquiez, le président de Les Républicains (LR). Celle qui a été pendant plusieurs mois vice-présidente de la formation politique a rompu avec ses fonctions le 17 juin après des désaccords sur la ligne. Depuis les cartouches fusent.

La conseillère régionale de Nouvelle-Aquitaine a ainsi donné une interview au Point dans laquelle elle raconte les différentes étapes qui ont mené à son limogeage et évoque notamment une scène en particulier. Alors qu’une élection partielle a lieu à Mayotte, le RN (alors FN) assure qu’il soutiendra le candidat LR. Virginie Calmels réagit en tweetant qu’il est hors de question de faire alliance.

D’après elle, ce tweet aurait donné lieu à une scène particulièrement tendue, en tête-à-tête, avec Laurent Wauquiez. "Je suis convoquée le mardi suivant pour une réunion en tête-à-tête dans son bureau. C'est une scène très violente. Il est dans l'intimidation, la menace. Le ton monte très fort, cela ne se termine pas bien", dit elle : Virginie Calmels assure qu’elle a eu par la suite une boule au ventre à chaque fois qu’il était question de communiquer, et ajoute : "Je me dis qu'il peut être d'une grande brutalité et sans limites, il m'inquiète."

Peu après son départ le 17 juin, elle avait raconté avoir retrouvé ses affaires dans un carton à l’accueil, sans la moindre autre forme de procès. 

Accusations de Virginie Calmels : les proches de Laurent Wauquiez n’y croient pas du tout

Ces accusations, les proches de Laurent Wauquiez n’y croient pas du tout. "Je connais Laurent Wauquiez depuis un moment et je ne l’ai jamais vu dans une situation agressive. Je ne le reconnais pas du tout dans cette description et j’en suis très surprise", explique Laurence Sailliet, porte-parole de Les Républicains, contactée par Planet.

Une porte-parole qui ne s’explique pas pourquoi Virginie Calmels formulerait d'ailleurs de telles accusations. "Ca sort vraiment de nulle part". Les Républicains ou Laurent Wauquiez n’ont pas publié , à l’heure actuelle, de réaction officielle. Quant aux éventuelles suites à donner, Laurence Sailliet n’en a pas connaissance. "On préfère se concentrer sur ce qu’on fait", précise-t-elle;.

Publicité
Outre ces accusations, Virginie Calmels émet plusieurs critiques contre son ancien patron qui, selon elle, souhaite faire le ménage dans le parti pour évacuer les partisans d’une ligne moins à droite. "C’est Jean Leonetti qui a pris la place de Virginie Calmels… C’est un centriste-humaniste, rétorque Laurence Sailliet. Je n’y vois pas vraiment ‘’d’épuration’’."

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour : 

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité