Sommaire

Christiane Taubira

A l'Assemblée nationale, en 2013 et en 2015, Christiane Taubira avait fait rire les députés en s'en prenant à des Républicains avec des mots à double sens. En 2013 tout d'abord, le ministre de la Justice d'alors reprochait à l'opposition de vouloir démanteler le projet sur le mariage homosexuel par "petits bouts". Ces mots a priori anodins étaient accompagnés d'un geste de la main de Christiane Taubira évoquant "un tout petit bout". Face à elle, le député (LR) Philippe Gosselin, amusé, répliquait en mimant un… très gros bout. Une allusion grivoise qui a alimenté le fou rire de Taubira. 

En 2015, c'est avec Eric Ciotti que Christiane Taubira a eu un fou rire. Après une interpellation du député de droite, elle avait répondu avec ironie : "J'avoue que, malgré toutes ces années passées, vous conservez pour moi quelque chose de mystérieux. Je me demande si, lorsque vous affirmez certaines choses, vous y croyez vraiment. Alors, si c'était du temps de ma fringante jeunesse, j'aurais supposé un sentiment contrarié" Et la ministre d'ajouter sur le même ton : "Cet hémicycle tout entier a déjà constaté à quel point je vous obsède dans toute votre expression publique avec une constance qui appelle quand même l'admiration". Peu après, elle avait enfoncé le clou en déclarant : "Et vous vous livrez à un exercice solitaire lorsque vous prétendez qu'elle était efficace", suscitant les rires et les applaudissements sur les rangs socialistes

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.