AFP

Cette hypocrisie d'Emmanuel Macron : un discours peu convaincant ?

Tout comme de nombreux autres opposants à LREM, les environnementalistes ne sont pas convaincus par le discours habituellement tenu par Emmanuel Macron. Jérôme Partos est le trésorier et de France Nature Environnement.

Contacté par la rédaction, l’ancien vice-président de cette fédération avoue que même si durant sa période préélectorale, "[Emmanuel Macron] n’a pas beaucoup parlé d’environnement", ils (les écologistes, NDLR) restaient optimistes et attendaient beaucoup de son action.

Publicité

Par la suite, le trésorier a observé comment la problématique a graduellement pris place au cœur des préoccupations du président. Néanmoins, en plein milieu du quinquennat, il remarque que "les décisions ne vont pas souvent dans le sens du discours". L’association FNE, reconnue d’utilité publique en 1976, a tout de même tenté de faire s’entendre.

Publicité
"Avec Nicolas Hulot c’était facile, avec François de Rugy c’est un peu moins simple. Mais on a des portes ouvertes pour discuter", confie Jérôme Partos, qui déplore cependant que l'association soit "un peu exclue".

L’environnementaliste ne rejette la faute sur aucun des deux ministres. Selon lui, les périodes d’entrées au gouvernement sont également en cause. "Avec Nicolas Hulot c’était la première partie du mandat : il y avait encore l’élan de l’élection, l’euphorie", explique-t-il. Et de poursuivre "ensuite on rentre dans le concret et on subit les contraintes du quotidien".