L'ancien ministre de l'Intérieur affirme faire l'objet d'une "instrumentalisation de la justice" contre lui et réfute les accusations dont il fait l'objet.

Le nom de l’ancien ministre de Nicolas Sarkozy est actuellement cité dans six affaires. Dernièrement, le 3 juin dernier, il a été placé en garde à vue dans l’enquête sur les sondages commandés par l’Elysée. Claude Guéant est également cité à comparaître à l’automne par le parquet financier dans l’affaire des primes en liquide du ministère de l’Intérieur.

Des ennuis judiciaires qui font dire à l’ancien "premier flic de France" que l’on chercherait à l’atteindre pour lui nuire. "Je suis un homme honnête et je suis innocent de toutes les accusations portées contre moi. Si je n'avais pas eu les fonctions que j'ai exercées, les dossiers qui me sont mis sur le dos auraient été classés depuis longtemps. Je suis l'objet d'une instrumentalisation de la justice pour me détruire, pour m'éloigner de la vie politique", a dénoncé sur BFMTV, dimanche.

"Je ne trouve pas normal que je sois le seul à payer les pots cassés."

Dénonçant un "acharnement", Claude Guéant se demande comment des informations ont pu se répandre dans la presse. "Il y a bien quelqu'un qui a donné ces informations à la presse, ça peut être la police, la justice ou bien les autorités politiques. Je ne sais pas qui, mais je dis qu'il y a une manipulation.", a-t-il encore affirmé.

Publicité
En détail, s’agissant de l’affaire des commandes de sondages dont des irrégularités auraient été constatées dans les contrats passés, Claude Guéant affirme ne pas avoir "participé à la commande de ces sondages." Concernant l’affaire dite des primes en liquide, l’ancien ministre de l’Intérieur se défend : "II aurait fallu que je renonce aux primes ? Je suis fonctionnaire, je trouve normal que je sois rémunéré". "Je ne trouve pas normal que je sois le seul à payer les pots cassés.", a-t-il encore ajouté.

Vidéo sur le même thème : Claude Guéant: "Je suis innocent de toutes les accusations qui sont portées contre moi" 

 

mots-clés : Claude guéant, Justice

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité