Emmanuel Macron soigne-t-il sa droite ? Comment il s’assure le soutien des juppéistes

Pour remplacer Nathalie Loiseau, ex-ministre juppéiste, Emmanuel Macron a fait appel à une autre personnalité issue de l’entourage de l’ancien maire de Bordeaux : Amélie de Montchalin. Elle avait soutenu Alain Juppé pendant les primaires de la droite, avant de rejoindre Emmanuel Macron ensuite.

Publicité

Et si Nathalie Loiseau quitte le gouvernement, elle garde tout de même une position de choix au sein de la majorité : c’est elle qui doit représenter La République en Marche pour la campagne des européennes.Emmanuel Macron s’est aussi octroyé le soutien de Jean-Pierre Raffarin, décrit par RTL comme une "figure incontournable de la droite". Ce rapprochement, initié par l’ancien Premier ministre lui a d’ailleurs valu une forme de mise au ban.

Publicité

"On considère donc qu’il est pardi. Il semble tout à fait logique que Jean-Pierre Raffarin rejoigne Emmanuel Macron : ils veulent tous les deux d’une Europe qui persiste dans ses erreurs et qui continue à s’éloigner des Français", a réagit Laurent Wauquiez, via son entourage, précise France Info.