De nombreuses polémiques ! Avant le scandale autour des fastueux repas organisés par François de Rugy alors qu'il présidait l'Assemblée nationale, d'autres ministres se sont fait épinglés. Retour sur ces cas controversés.
AFP

Des révélations qui ont eu raison de leur position. Ces dernières années, plusieurs ministres et politiques ont été contraints de démissionner. En cause, leur luxueux train de vie. L’AFP est revenu sur les différentes fâcheuses affaires que voici.

Homards, champagne… Les dîners fastueux de François de Rugy

" L’information a été plus forte que la communication." Voici ce qu’a estimé Médiapart auprès de l’AFP à la suite de la démission du désormais ex-ministre de l’Ecologie, ce mardi 16 juillet. Le site d’information indépendant assure d’ailleurs qu’il "s’apprêtait à publier une nouvelle enquête sur l’utilisation de ses frais professionnels en tant que député". Fait qui aurait poussé François de Rugy à quitter ses fonctions, une semaine après les premières révélations.Documents, photos et témoignages à l'appui, le journal en ligne recense "La vie de château sur fonds publics des époux de Rugy". Dans son édition du 10 juillet, il pointe du doigt une dizaine de dîners privés fastueux organisés par le couple de Rugy, à l'Hôtel de Lassay, entre 2017 et 2018.

Les invités appartenaient pour la plupart, selon le quotidien, au cercle relationnel et amical de son épouse Séverine de Rugy, journaliste au magazine Gala.

Homards, champagne et grands crus issus des caves de l'Assemblée… Voici ce que l’on peut observer sur une photo mise en ligne par Mediapart, sur laquelle Séverine de Rugy pose. Selon le site, le personnel de l'Hôtel de Lassay était à chaque fois mobilisé pour l'occasion.

Deux jours plus tard, un nouvel article de Mediapart crée une nouvelle polémique. Cette fois-ci, ce sont les travaux réalisés par le ministre dans son logement de fonction à l'Hôtel de Roquelaure qui sont décriés. Ils auraient coûté 63 000 euros.

S'estimant victime d'un "lynchage médiatique", François de Rugy a présenté sa démission du gouvernement, en précisant avoir déposé une plainte en diffamation contre Mediapart.

De son côté, le quotidien affirme que cette décision est due à son incapacité "de justifier ses frais de mandat".

Vidéo : François de Rugy, au bord des larmes, se défend sur BFM TV

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.