Le candidat d'"En Marche !" vient de se dire favorable à la réouverture des chasses présidentielles, une survivance monarchique. Auparavant, il avait déclaré en 2015 qu'il manquait un roi à la France. 
AFP

Le rétablissement des chasses présidentielles

Et si Emmanuel Macron avait un petit côté monarchique ? Depuis quelques temps, le candidat à la présidentielle multiplie les phrases qui le laissent penser.

La dernière en date remonte à mercredi. Le candidat était d evant l'Assemblée générale de la Fédération nationale des chasseurs à Paris. Il s'y est dit favorable à la réouverture des chasses présidentielles, une tradition qui remonte aux rois de France et qui fut abolie par Nicolas Sarkozy en 2012. D evant les chasseurs, le candidat d’"En marche !" a dit que les chasses républicaines représentent "la culture française", "il ne faut pas être honteux, il faut les reconnaître comme un élément d'attractivité. C'est quelque chose qui fascine partout, ça représente la culture française, c'est un point d'ancrage", a-t-il insisté. 

Publicité
Publicité

Dans "Scènes de chasses présidentielles", publié dans le Monde  en 2009, la journaliste Raphaëlle Bacqué évoquait "l'un des plus spectaculaires lieux de pouvoir français. Et sans doute aussi la plus visible traduction de survivances monarchiques." Concrètement, c es chasses  se déroulaient dans les propriétés de Rambouillet, Marly-le-Roi, ou encore au château de Chambord. "Chaque année, une quinzaine de journées de chasse étaient ainsi offertes au nom du président de la République, à ses invités, pour leur permettre de courir après le petit gibier ou le sanglier", explique LCI