L'ancien secrétaire général de l'Elysée, par ailleurs grand ami de François Hollande, vient d'être nommé ambassadeur de France en Grande-Bretagne. Un pays que le nouvel ambassadeur apprendra à connaître...
AFP

C’est sans doute grâce à lui qu’Emmanuel Macron est aujourd’hui président de la République. Ami de longue date de François Hollande, Jean-Pierre Jouyet, alors secrétaire général de l’Elysée, avait proposé en 2012 le nom du jeune banquier – qu’il connaît depuis une dizaine d’années – à l’ancien président. La suite, tout le monde la connaît.

Comme pour remercier son mentor, Emmanuel Macron vient de nommer (avec l’accord de la reine Elisabeth) Jean-Pierre Jouyet nouvel ambassadeur de France en Grande-Bretagne, indique Le Figaro. L’ancien secrétaire général de l’Elysée n’est donc resté au chômage que quelques temps. Mais il aura fort à faire dans ce prestigieux poste, en plein contexte de Brexit. Surtout, raconte Le Figaro, Jean-Pierre Jouyet ne connaît pas très bien l’Angleterre, "si ce n'est pour s'y être rendu lors de réunions financières internationales ou pour assister à des matchs du club de football d'Arsenal."

Jean-Pierre Jouyet, le "champion du recasage"

La nomination de Jean-Pierre Jouyet pourrait donc faire grincer des dents, tant ce poste figure parmi les plus convoités de la République. A sa décharge, l’inspecteur des Finances, ancien disciple de Jacques Delors, connaît bien les arcanes européens et a une "vraie connaissance des places financières européennes" pour avoir été directeur du Trésor, président de l'Autorité des marchés financiers (AMF) mais aussi éphémère président de la banque Barclays.

A lire aussi Recaser des amis en politique, une tradition tenace

Comme le souligne Marianne, Jean-Pierre Jouyet est le "champion du recasage" : en 2007, Nicolas Sarkozy avait relancé sa carrière en le nommant secrétaire d’Etat aux Affaires européennes puis à la tête de l’Autorité des marchés financiers. En 2012, le nouveau président Hollande l’a nommé à la tête de la Caisse des dépôts et consignations avant de le nommer secrétaire général de l’Elysée en 2014. "Cinq ans plus tard, Jouyet confirme son aptitude à toujours décrocher un joli pompon après une présidentielle", ironise l’hebdomadaire.

Vidéo sur le même thème : Le recasage, une pratique courante à gauche comme à droite

Remportez un chèque cadeau de 500€ et offrez-vous un vélo électrique en participant au grand jeu concours.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !