Le président d’honneur du Front National devrait bel et bien assister au traditionnel défilé de son parti dans les rues de Paris mais il ne devrait pas prendre la parole. Une consigne donnée par sa fille.

e 1er mai est traditionnellement l’occasion pour les ténors du Front National de défiler dans les rues de Paris, depuis la statue de Jeanne d’Arc jusqu’à la place de l’Opéra, suivis par un cortège de militants, et d’écouter ensuite le discours du fondateur du parti aujourd’hui président d’honneur. Mais cette année, la donne a quelque peu changée. Trois semaines après qu’une véritable crise interne a éclaté, la présidente du FN aurait pris une décision radicale : son père ne prononcera pas de discours.

Jean-Marie Le Pen pourra faire partie du cortège… mais c’est tout

En effet, Marine Le Pen a décidé que ce serait elle qui prendrait la parole vendredi. Son père, quant à lui, pourra se joindre au cortège mais devra demeurer silencieux. Un choix que la présidente du FN a notamment justifié par les récents ennuis de santé de son père. Jean-Marie Le Pen est affaibli par un "petit" problème cardiaque, a-t-elle fait savoir par la voix de son chef de cabinet, Guillaume L’Huillier. L’autre raison de ce choix trouverait sa justification dans l’organisation même de cette journée du 1er mai. "Ça a toujours été le cas", a rappelé Marine Le Pen dans les colonnes du Mondeà propos du fait que ce soit elle qui prenne la parole.

Et celle-ci de rappeler : "l’année dernière, (il) avait pris la parole, car c’était juste avant les européennes. Je n’allais pas, moi, parler de Jeanne d’Arc" en pleine campagne. Bien décidée à faire entendre la légitimité de sa prise de parole vendredi, la fille de Jean-Marie Le Pen a également assuré que si en 2012 son père avait prononcé le discours du 1er mai, c’était uniquement parce qu’il s’agissait du 600e anniversaire de la naissance de Jeanne d’Arc. "Jeanne d’Arc est une figure commémorée chaque année par l’extrême droite" le jour de la fête du Travail, précise Le Monde. Le journalndu soir souligne par ailleurs que le président d’honneur du FN "ne s'était exprimé ni en 2011, juste après l'accession de sa fille à la présidence du parti, ni en 2013".

Des relations très tendues entre le père et la fille

Publicité
Depuis que Jean-Marie Le Pen a tenu des propos polémiques dans Rivarol, ses relations sont très tendues avec sa fille. Un bureau politique doit par ailleurs se tenir lundi prochain, le 4 mai, pour décider des éventuelles sanctions qui seront prises à son encontre.

Vidéo sur le même thèmeLe Pen : Jean-Marie contre Marine

mots-clés : Front national, 1er mai

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité