Jean-Marie Le Pen et sa fille accusés d'avoir sous-évalué leur patrimoineAFP
La Haute autorité pour la transparence de la vie politique a fait savoir à la justice que les déclarations de patrimoine de la présidente du FN et de son père comportaient des inexactitudes.

La Haute autorité pour la transparence de la vie politique (HATVP) a transmis les dossiers de Jean-Marie Le Pen et de Marine Le Pen au procureur de la République financier après avoir constaté des inexactitudes sur leur déclaration de patrimoine, a-t-on appris ce lundi.

Plus précisément, la HATPV leur reproche d'avoir sous-évalué leur patrimoine d'environ 60 % en comparaison de leurs déclarations respectives. 

Publicité
Publicité

A lire aussi L’origine de la fortune de Jean-Marie Le Pen

Selon les informations recueillies par Europe 1, "certains biens immobiliers détenus en commun (la propriété de Montretout à Saint-Cloud et la résidence à Rueil-Malmaison) font partie du patrimoine sous-évalué" par le fondateur du Front national et sa fille, actuelle présidente du parti. Toujours selon la radio, cette sous-évaluation s'élèverait à plus d'un million d'euros pour Jean-Marie Le Pen et plusieurs centaines de milliers d'euros pour Marine Le Pen.

Vidéo sur le même thème : Jean-Marie Le Pen soupçonné de placer de l'argent en Suisse