Selon le site d'information Mediapart, Jean Marie Le Guen aurait fait parti du GUD, groupe étudiant d'extrême droite dans sa jeunesse. Le socialiste dément et riposte. 
©CC (Capture d'écran Wikipédia)

C’est un article publié le 17 septembre dernier par Mediapart qui a mis le feu aux poudres. Jean Marie Le Guen, l’actuel Secrétaire d’État Chargé des Relations avec le Parlement aurait fait ses débuts en politique au sein du GUD (Groupe Union Défense), organisation estudiantine d’extrême droite apparue au début des années 70. C’est tout du moins ce que soutient Laurent Maduit, journaliste et co-fondateur de Médiapart, dans son dernier ouvrage À tous ceux qui ne se résignent pas à la débâcle qui vient.

Cette enquête sur les clés du socialisme actuel et retraçant la carrière des ténors du parti, a déjà fait l’objet d’une polémique plus tôt dans la semaine. Le site avait annoncé que le Premier secrétaire du Parti Socialiste, Jean-Christophe Cambadélis "est sans diplôme" et donc sans la "moindre légitimité intellectuelle" au sein de son parti.

À lire aussi -Jean christophe Cambadélis accusé d'avoir triché pour obtenir ses diplômes

"On apprend qu’il a fait ses premiers pas en politique au GUD"

La petite phrase glissée au milieu de l’article à l’intention de Jean Marie Le Guen a fait l’effet d’une bombe auprès de l’intéressé et de ses proches. Celui-ci a démenti catégoriquement une telle association auprès du Lab d’Europe 1 quand son cabinet a jugé "délirante cette information".

Peu d’informations claires existent sur les débuts en politique de Jean Marie Le Guen. Le secrétaire d’État semble avoir tenu le poste de premier secrétaire du MJS (Mouvements des jeunes socialistes) en 1977, mais aucune information officielle ne vient confirmer cette fonction. En effet, la MJS a été dissoute par François Mitterrand au cours du congrès de Pau en 1975 et aucune mention n’est faite de la présence de Jean Marie Le Guen à la tête de l’instance remplaçant alors la MJS.

Pour autant, l’existence de connivences entre Jean Marie Le Guen et le GUD est difficilement envisageable. Jean-Pierre Emié avocat et anciennement membre du GUD, contacté par Metronews, nie aussi une telle affiliation. "[ce sont] des conneries, il n’a jamais été au GUD. Je veux bien croire que le FN est devenu un parti de gauche aujourd’hui, mais il ne faut pas non plus dire des bêtises" a-t-il dénoncé.

Le secrétaire d’État a fait savoir qu’il porterait plainte contre Laurent Maudit et Mediapart pour diffamation.

À lire aussi -Transparence : Jean Marie Le Guen a sous-évalué ses biens immobiliers

Vidéo sur le même thème : Diplôme de cambadélis : Laurent Mauduit maintient ses accusations 

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.