Il y a quelques mois, il se voyait en chef d'Etat. Jean-Luc Mélenchon se verrait bien aujourd'hui dans le costume du Premier ministre. Le leader du Parti de gauche a déclaré ce matin sur Europe 1 qu'il se verrait bien à Matignon. Mieux : qu'il y travaillait.

Jean-Luc Mélenchon pour remplacer Jean-Marc Ayrault ? Le leader du Parti de gauche ne cache pas ses ambitions. Invité d’Europe 1 ce lundi matin, dans le cadre de l’émission Un an après, Jean-Luc Mélenchon a clairement évoquer son désir de s’installer à Matignon. A la question François Hollande doit-il le nommer Premier ministre, il répond sans détour : « Je travaille à cela ». Et d’ajouter : « Bien sûr, c'est le but. François Hollande avait une chance de faire quelque chose de bien, il l'a ratée. Il peut se rattraper... Il peut me nommer Premier ministre. Je n'ai pas peur ! »

Il veut diriger un nouveau gouvernementCelui qui appelait il y a quelques jours à se rassembler le 5 mai prochain, lors d’une marche citoyenne, pour la création de la VIe République, a toutefois indiqué que, pour l’instant, il n’avait pas été contacté dans le cadre d’un éventuel remaniement ministériel. « J'avais dit que je n'irai pas. Donc, on ne m'a rien proposé... » a-t-il expliqué. De toute façon, pas question pour lui de prendre la tête du gouvernement actuel. « Ce gouvernement-là ? Oh non... » a précisé Jean-Luc Mélenchon. « Diriger un gouvernement, oui, mais pour changer complètement de cap... »

Voilà qui est dit. Il y a quelques jours, les bruits de couloirs laissaient entendre que Claude Bartolone, président de l’Assemblée nationale, visait le poste de Jean-Marc Ayrault, ce qu’il a fermement démenti sur Canal+ ce dimanche. Ce qui est sûr, c’est qu’à l’heure où François Hollande et Jean-Marc Ayrault sont au plus bas dans les sondages, ces déclarations prennent une autre couleur.  

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.