Le président de la République s'est récemment rendu au Samusocial de Paris. Sur place, il a discuté avec certains écoutants, avant de partir en maraude, rencontrer des SDF. Mais, depuis, Emmanuel Macron est taxé d'indécence…
AFP

Emmanuel Macron : l’indécence d’un président qui contribue à "créer des SDF" ?

"Il n’y a pas assez de places pour accueillir tout le monde ?", s’est enquis Emmanuel Macron auprès de Réza, salarié de la plateforme 115, lors de sa récente maraude, rapporte le site du Samusocial parisien. Le 18 février 2019, le président de la République a tenu à aller à la rencontre des sans-abri ainsi que des écoutants qui tentent de les aider. Cette initiative, d’abord tenue sous silence, a fait l’objet de clichés dévoilés sur Instagram par Soazig de la Moissonnière, la photographe officielle de l’Elysée. Et si elle ravit certains des soutiens du chef de l’Etat, ses opposants pointent du doigt une opération communication "indécente".

Nombre d’entre eux rappellent également qu’Emmanuel Macron a "baissé de 57 millions d’euros le financement des centres d’hébergement", indique Libération. Le gouvernement a effectivement lancé un plan d’économie de cet ordre sur quatre ans concernant ces organismes. En 2018, leur budget avait déjà été amputé de 20 millions d’euros. L’objectif, assure la ministre de la Cohésion des Territoires Jacqueline Gourault, est de permettre une "homogénéisation du prix de journée". "Actuellement, ils varient considérablement d’un établissement à un autre", poursuit-elle dans les colonnes du journal.

Pourtant, quand le Samusocial a indiqué à Emmanuel Macron l’ampleur du problème rencontré par le centre (plus de 300 familles à la rue, avec des femmes enceintes et des nourrissons), le président "n’en revenait pas", témoigne Réza. Il s’est ensuite engagé à fournir davantage de places pour accueillir plus de gens. Une position qui a de quoi surprendre quiconque garde à l’esprit les différents plans d’économies défavorables à l’accès au logement des plus démunis, comme la baisse des APL par exemple. Tant et si bien qu’une branche locale de la CGT a taxé le chef de l’Etat de "faire sa com’ sur le dos des SDF qu’il a lui-même mis à la rue"…

Emmanuel Macron en maraude : les places en centre d’accueil en progression ?

Néanmoins, le nombre de place en centre d’hébergement d’urgence connaît effectivement une progression continue depuis 2013, indique Libération. A l’époque, on comptait 91 865 places contre 132 124 durant l’hiver 2017-2018. L’année passée, l’ancien ministre de la Cohésion des Territoires, Jacques Mézard avait d’ailleurs annoncé la création de 5 000 places supplémentaires.

"Les services de l’Etat annoncent une restriction des crédits au moment même où le ministre affirme vouloir pérenniser des places", réagissaient à l’époque les responsables associatifs.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.