La mise en place de la nouvelle loi sur le logement entrainerait, selon les gestionnaires de copropriété, un surcroit de travail. Cela  justifierait, dans un futur proche, une augmentation importante de leurs tarifs.

La loi accès au logement et à un urbanisme rénové (ALUR),dite loi Duflot, a été définitivement adoptée le jeudi 20 février 2014. La mise en place de cette nouvelle législation demanderait plus de travail aux syndics, qui, par conséquence, prévoient une augmentation de leurs tarifs. Cet argument est contesté par l’Association des responsables de copropriété (ARC) qui juge que ce ne sont que des prétextes à une hausse des frais s'élevant à 20%.

Au regard du droit français, un syndic est une personne physique ou morale qui représente légalement l’ensemble des copropriétaires et administre les parties communes des logements gérés. La profession est réglementée mais les tarifs de rémunération sont libres.

Les principales entreprises gestionnaires de biens immobiliers ne cachent pas vouloir augmenter leurs frais. Ainsi, la FNAIM ou encore FONCIA commencent à évoquer une hausse des tarifs tout en démentant qu’elle attendrait les 20%.Ce sont les mesures imposés par la loi sur le logement (ALUR) qui leur demanderait plus de travail. En effet, les syndics devront notamment séparer les comptes en banques de chacune des copropriétés qu’ils gèrent, ce qui compliquerait leur tâche.Le Parisien a interrogé Gérard Delvolve, le délégué général de l’Union des syndicats de l’Immobilier (Unis), qui estime que “la loi ALUR va changer beaucoup de choses”. Il considère en effet que “être plus disponible pour les conseils syndicaux un samedi après-midi ou le soir après 20 heures, cela a un prix”.

Les tarifs des syndics dans leur ensemble sont, de manière récurrente, pointées du doigt. L’association de Consommation, logement et cadre de vie (CLCV) s’est spécialisée dans le contrôle des frais opérés par les syndics.

L'ARC reste sur le qui-vive. En effet, 

Vidéo sur le même thème : La garantie universelle des loyers qu'est-ce que c'est? - 27/09

Jouez au jeu concours de La Banque Postale et tentez de remporter un chèque cadeau d'une valeur de 500€.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.

Vidéo : Bug à la pompe essence : le carburant est gratuit !