Entre Éric Dupond-Moretti et Gérald Darmanin, les relations sont, c'est indéniable, parfois complexes. Récemment, les deux ministres ont bien failli en venir aux mains, informe Le Parisien.
Ils ont failli "en venir aux mains" : ce que l'on sait du clash entre Darmanin et Dupond-MorettiAFP

 

Ils ne se sont jamais aimés et, fondamentalement, cela ne devrait surprendre personne. Éric Dupond-Moretti, ministre de la justice, ne vient pas tout à fait du même bord politique que Gérald Darmanin, qui occupe aujourd’hui la place Beauvau. Le premier n’a jamais caché son engagement auprès d’une certaine gauche, tandis que le second est transfuge de la droite, dont d’aucuns soutiennent qu’il a même adhéré un temps à l’Action Française, notes Valeurs Actuelles. Difficile, dès lors, de rapprocher ces deux sensibilités.

Leur opposition s’est vue à plusieurs reprises ; et ce dès la nomination de l’ancien avocat. Le remaniement aussitôt fait, les deux collègues se sont écharpés sur la notion d’"ensauvagement", généralement employée par le Rassemblement national, indique Le Parisien. Ce n’est pas la seule fois qu’ils ont croisé le fer. Et pour cause ! Quelques jours, seulement, après la cuisante défaite infligée au garde des Sceaux dans les Hauts-de-France, Gérald Darmanin a félicité… son ami Xavier Bertrand.

Quand Eric Dupond-Moretti et Gérald Darmanin manquaient d’en venir aux mains

L’ancien maire de Tourcoing ne s’arrête pas là : il salue le bon bilan du président sortant, déplore le résultat de la campagne menée par son confrère et ne manque pas de souligner combien, lui, avait réussi aux départementales.

Très en colère, Acquittator prend donc Gérald Darmanin à partie, dans l’antichambre du conseil des ministres. "Tu as bien prononcé ces mots ?", demande-t-il furieux. Et d’ajouter, toujours très fâché : "C’est une trahison pour tous les colistiers. Personne ne te demande de renier tes amis, pour autant que tu ne marches pas sur tes collègues !" Du tac-au-tac, le transfuge de la droite réplique : "Depuis quand on critique quelqu’un qui a gagné une élection ?". La réponse de son vis-à-vis ne s’est pas fait attendre… "Comme avocat, j’ai gagné des procès, j’en ai perdu aussi, poursuit-il. On ne parle pas de victoires. On parle de ta loyauté !"

En participant à notre grand jeu de l'été, remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.