Le train de vie de château de François de Rugy : des repas organisés uniquement avec des amis ?

"J’ai hésité à y aller parce que si le déjeuner est un espace de travail, le dîner est un espace ambigu. J’ai vite compris que cela n’avait pas beaucoup de sens d’être là pour moi. Ce n’est pas un dîner de travail. Et si c’était à refaire, non, je ne le referais pas", assène sèchement Jean-Michel Apathie, éditorialiste, dans les colonnes de Mediapart. Des déclarations qui laissent peu de doute sur le caractère réel des repas organisé par François de Rugy et son épouse, par ailleurs journaliste chez Gala. Cette dernière n’a d’ailleurs pas hésité à dire qu’elle opérait un "filtre relationnel" concernant les invités et que les convives étaient en majorité issus de son cercle "amical".

Il est également arrivé, lors de la Saint-Valentin par exemple, que les époux de Rugy profitent d’un repas on-ne-peut-plus personnel. "Le service de restauration de l’hôtel de Lassay a eu la délicate attention, sans qu’aucune demande préalable ne leur soi faite, de décorer la table" des deux amants, s’explique pourtant l’entourage du ministre…

Car François de Rugy, révèle Le Monde, conteste vivement les informations de Mediapart. "Nous n’avons rien à nous reprocher", clame-t-il aux micros de France Inter, le 10 juillet. Selon lui, ces repas "informels" étaient "liés à l’exercice de [ses] fonctions" et organisés en compagnie de "personnalités issue de la société civile".