Il a, visiblement, un goût très prononcé pour le faste et la richesse. Ministre d'Etat depuis septembre 2018, il occupait par le passé d'importantes fonctions qui, à plusieurs reprises, lui ont permis de dîner comme un roi… A vos frais.

Rien n’est trop beau, semble-t-il, pour François Goullet de Rugy, ministre d’Etat chargé de la Transition écologique et solidaire. Pendant l’année qu’il a passé à la tête de l’Assemblée nationale, l’ancien président du Parti écologiste a profité de luxueux repas, payés par le contribuable.

Entre octobre 2017 et juin 2018, le ministre aurait en effet organisé "au moins" une dizaine de dîners, sans lien évident avec ses fonctions d’alors, révèle le journal d’investigation Mediapart, dont les informations sont reprises par Le Monde. Et c’est peut dire que de décrire le faste de ces repas. Le Nouvel Observateur, toujours en se basant sur les informations du pure-player, pointe du doigt les verres de cristal, la vaisselle d’apparat et les petites cuillères en or massif, déployées pour séduire les invités. Ces derniers ne sont d’ailleurs pas en reste, puisqu’ils sont conviés à venir via un petit carton "imprimé sur du papier luxueux"…

Le train de vie de château de François de Rugy : grands-crus et homards géants à table

Une fois à table, l’opulence est toujours de mise : on retrouve au menu de l’hôtel de Lassay – qui sert de résidence à la présidence – des champagnes et des vins anciens tout droit tirés des caves de l’Assemblée nationale. Parmi ces grands crus figurent notamment un Château Cheval Blanc 2001, dont la bouteille est estimée à 550 euros ainsi qu’un Château d’Yquem 1999 à 265 euros. François de Rugy semble également affectionne les délices de la mer puisqu’il a fait servir, entre autres, d’impressionnants plats de homards géants "finement préparés"…

Tout ou partie du personnel du Palais Bourbon – ainsi que son budget – était mobilisé pour permettre au ministre et à son épouse Séverine de Rugy d’organiser ces pompeux dîners dont tout semble pourtant indiquer qu’ils étaient privés…