Le Canard Enchaîné raconte comment le Président a réagi face à la mauvaise gestion de l'affaire Sarkozy par sa mojorité.
© AFPAFP

© AFP

C’est le Canard Enchaîné qui relate la colère du Président à l’égard de la gestion calamiteuse de l’affaire Sarkozy par son équipe gouvernementale. Houspillant ses ministres, François Hollande n'y est pas allé de main morte.

"Lamentable"

"Tout cela est lamentable" aurait alors pesté François Hollande à son équipe dont il fustige son  "amateurisme" et un affligeant "manque de coordination dans la riposte". Il faut néanmoins relever que réussir à transformer "l’affaire Sarkozy" servie sur un plateau en embarrassante "affaire Taubira" relève, pour le moins, d’une certaine forme de maladresse.

Pour le chef de l’exécutif, le gouvernement et le PS se devaient de réagir rapidement face à cette "opération d’enfumage de la droite et de Sarkozy" afin d’éviter que les affaires finissent  par occulter les résultats de la majorité. De son côté, Matignon soutient qu’il y avait bien un plan de riposte prévu, mais que c’est son exécution qui s’est montrée laborieuse. "Il arrive qu’un ministre ne nous écoute pas, c’est la vie" aurait alors lâché le directeur de cabinet du Premier ministre.

Parler d'autres choses

Face à cet échec de communication, le Président appelle à parler d’autre chose, à aérer cette atmosphère pesante qui asphyxie le climat politique. Mais ça, c’était avant que Mediapart publie ce matin les extraits des écoutes qui accablent Sarkozy et son avocat Me Herzog. Au lieu de changer de sujet, la majorité a visiblement bien retenu la leçon et a adopté les mêmes techniques de contre-feux. Il n’est donc pas impossible que le Président se fâche à nouveau.   

Obtenez gratuitement votre guide mutuelle senior 2020 pour réaliser des économies !

Vidéo : François Hollande se prend un vent du Premier ministre italien

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.