Sommaire

Marine Le Pen et l’attention de son père

© AFP

"Cette semaine fut à bien des égards, un choc", se souvient Marine Le Pen à propos des quelques jours qu’elle a passés avec son père pendant la campagne qu’il a menée en 1983 dans le 20e arrondissement de Paris pour les élections municipales. "A un moment, j’ai réalisé, même sans en avoir pleinement conscience, que cette relation père-fille, c’était en réalité à moi de la construire. Je me suis rendu compte que je n’arriverais jamais à faire venir mon père sur mon propre terrain, celui de mes activités, de ma scolarité, de mes amis, parce que ce terrain-là, comme celui de mes sœurs, était terra incognita, le pays des enfants (…) Il n’avait sans doute pas la disposition, et encore moins le temps, de se consacrer à la découverte de ses propres filles", a raconté à Emilie Lanez la frontiste qui a depuis pris la succession de son père aux commandes du Front National.

*Emilie Lanez est l’auteur de Même les politiques ont un père (éd. Stock)

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.