Le nouveau maire d'Hénin-Beaumont a décidé de priver l'association de son local pour des raisons politiques.
© AFPAFP

© AFP

Voilà de quoi écorner l'image de dédiabloisation que le FN s'efforçait de donner pendant les municipales.

Selon France Info, le maire Front National d’Hénin Beaumont a décidé que la Ligue des Droits de l’Homme perdrait son local de 20m2 mis à disposition par la commune.

Lire aussi:

Il sanctionne l’association en raison de sa politisation et de son hositilité présumée à l'égard de son équipe. Le maire Front National élu au premier tour justifie son action en soutenant que "la Ligue des droits de l'Homme est une association politisée". "Dès l'instant où elle s'immisce dans la vie municipale avec des a priori, on compte les liens" ajoute-t-il.

La LDH s’était prononcée pendant les municipales contre l’arrivée de l’extrême droite. Ceci suffit aux yeux du maire à considérer que le prêt de ce local était devenu "injustifié". Les responsables de l’association s’attendaient à des relations tendues avec la nouvelle équipe mais n’avaient pas anticipé la confiscation de ce local.

Le président de l’association a expliqué au micro de France Info que c’est "la première fois [qu'il] entend un maire tenir des propos semblables" et ajoute: "c'est un premier dérapage, c'est évident". Celui compte néanmoins se mobiliser en créant notamment un "comité citoyen de vigilance républicaine" ainsi qu’en cherchant un autre local dans la ville ou dans les environs.

Vidéo sur le même thème  : l'arrivée surprise du Front National à Marseille à l'issue du premier tour

Participez à notre grand jeu de l'été ! Remportez des chèques cadeaux d'une valeur de 500 € et un mois gratuit à notre offre de divertissement Hedony !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.