Nouvelle polémique pour Fabien Engelmann. En cause, une lettre envoyée au boucher hallal de la ville d'Hayange.
© AFP

Les ennuis s’accumulent pour Fabien Engelmann. Après les accusations d’irrégularités sur ses comptes de campagne, l’édile frontiste est pointé aujourd’hui pour s’en prendre arbitrairement à une boucherie hallal dans sa ville d’Hayange. En effet, Francetv info révèle aujourd’hui une lettre que l’élu FN a envoyée à un boucher hallal de sa commune le sommant de fermer le dimanche sous peine de poursuites.

>> Lire aussi :  Comptes de campagne frauduleux : le maire FN Fabien Engelmann piégé par un enregistrement

Ce n’est pas tant qu’une demande de fermeture soit demandée par une mairie qui a interrogé nos confrères mais que cette missive n’a été adressée qu’à un seul commerce : la boucherie hallal. De surcroît, un article du code du travail ainsi qu’un arrêté du préfet de la région Lorraine autorisent les commerces alimentaires à ouvrir le dimanche, pendant cinq heures maximum.

"Je suis contre l’abattage rituel"

Interrogé par Francetv info, Fabien Engelmann indique être "contre l’abattage rituel" et qu’il y a "des commerces qui n’ont pas à rester ouvert le dimanche" prétextant des plaintes de la part des riverains. L’élu Front National soutient également qu’il a été constaté que la boucherie en question était "régulièrement" ouverte l’après-midi, ce que conteste le patron du commerce.

>> Lire aussi : Le maire FN d’Hayange sort un livre anti-islam

L’avocate de ce dernier a tenu à signifier que du personnel était quelque fois présent dans le magasin le dimanche après-midi pour des tâches de nettoyage ou d’inventaire mais en aucun cas pour poursuivre l’activité commerciale de la boutique. Suite à la publication de l’enquête par Francetv info, l’élu a fait savoir que finalement, la boucherie serait autorisée à ouvrir.

Un laboratoire idéologique ?

Connu entre-autres pour avoir publié un brûlot anti-islam, Fabien Engelmann est pointé dans sa commune pour "son patriotisme poussé au ridicule". Parmi ses faits d’armes, il a fait repeindre en tricolore des trains de mine exposés dans la ville (provoquant la colère des anciens mineurs), refusé que des ateliers de danse orientale se fassent dans les locaux de la municipalité ou encore organisé une Fête du cochon le 14 septembre prochain à laquelle participeront divers groupuscules d’extrême-droite qui ont apporté sur Internet leur soutien à cette initiative.

>> Lire aussi : Le maire FN de Hayange fait repeindre une sculpture sans en informer l’artiste

Selon du personnel de la mairie cité par Francetv Info, consigne aurait été donnée de "déplacer les marchands maghrébins de la zone principale du marché bi-hebdomadaire, pour les installer plus loin", ce que conteste de son côté Fabien Engelmann.

En mars dernier, Marine Le Pen assurait que le FN n’avait pas l’intention de "faire de l’idéologie dans les villes". A Hayange, cette promesse a visiblement été oubliée…

Vidéo sur le même thème : la crise du porc selon Jean-Marie Le Pen

Protégez vos proches avec des solutions de Téléassistance !

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.