Sommaire

Les casseroles qui minent LREM : Jean-Jacques Bridey

Entre 2013 et 2017, il aurait indûment perçu 100 000 euros, explique Le Parisien. Ce député La République en Marche, élu dans le Val-de-Marne fait parti des soutiens de la première heure du président de la République. Comme François de Rugy, jusqu'à peu ministre de la Transition écologique et solidaire, il a été épinglé par le journal d'investigation Mediapart. 

Depuis septembre 2018, Jean-Jacques Bridey fait donc l'objet d'une enquête menée par la Brigade de répression de la délinquance économique, à la suite d'un "signalement reçu fin 2017 par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique". "Je ne suis au courant d'aucune démarche judiciaire à mon encontre", assurait pourtant le député, à la même époque.

Ce trop perçu survenu alors qu'il siégeait à l'Assemblée nationale en tant que député PS est dû à l'éclatement du plafond légal des indemnités. Lesquelles, rappelle Le Parisien, sont pourtant financées grâce aux impôts du contribuable…

Vous avez envie de lancer votre projet ? De créer votre entreprise ? Découvrez la formation prise en charge à 100% par l'état >

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la newsletter de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.