Manuel Valls était l'invité ce jeudi 23 octobre de BFM TV. Le Premier ministre a ainsi tenté d'éteindre l'incendie qui prend depuis plusieurs semaines rue de Solférino.

Alors qu’ils sont de plus en plus nombreux dans son camp à sérieusement en douter, Manuel Valls a tenu à rappeler son attachement à la gauche. En effet, ce jeudi 23 octobre, le chef de Matignon a fait bondir nombre de responsables PS à cause du changement du nom qu’il a évoqué dans les colonnes de L’Obs et ce, sans aucune fois avoir fait référence au socialisme.  

Lire aussi : Hamon, Cambadélis, Filippetti : guerre ouverte au Parti socialiste

Invité sur le plateau de BFM TV ce jour, Manuel Valls a voulu ainsi rassurer la majorité. Alors interrogé sur les critiques exprimées par Claude Bartolone ou Jean-Christophe Cambadélis, le Premier ministre a déclaré : "je suis socialiste, je suis membre du Parti socialiste depuis 1980". Ce dernier a par ailleurs ajouté que ces "étiquettes n’intéressent personne".

Ce faisant, le chef du gouvernement est revenu sur sa proposition relative au changement de nom du Parti socialiste pour en finir avec ce qu’il appelle "la gauche passéiste" qui est celle, selon ses mots, "qui ne veut pas regarder la réalité en face". En outre, il a évoqué la possibilité de fonder " une maison commune" avec d’autres formations politiques notamment avec le centre.

Lire aussi : La photo du jour : Manuel Valls pose avec Zahia pour l’inauguration de la Fiac

Publicité
"Ce n'est pas un problème de parti, c'est la question de se rassembler autour des valeurs de la République, autour du soutien à l'entreprise, de la réduction des déficits, des valeurs de l'égalité" a-t-il conclu.

Vidéo : Hollande à Valls: "on peut réussir sa vie sans être Président"

Recevez toute l'actualité chaque jour GRATUITEMENT !

X
Publicité

Contenus sponsorisés

Publicité