A l'antenne, le co-fondateur de Mediapart a dévoilé le nom d'un de ses informateurs par accident. 

C’était en 2013. Le journal Mediapart existait depuis tout juste 5 ans quand son co-fondateur, Edwy Plenel, a été invité sur le plateau de On est pas couchés, sur France 2. La chroniqueuse de l’époque, Natacha Polony le taxe alors de porter "une admiration sans borne" pour Dominique de Villepin, ancien Premier ministre, passé à l’Intérieur et aux Affaires Etrangères. Le journaliste dément et assure vouvoyer le diplomate français, comme le rappelle Gala. Un traitement auquel n’aurait pas eu le droit François Hollande, précise-t-il. "Je tutoie François Hollande que j’ai connu - que je ne vois plus - membre de cabinet il y a trente ans avec qui j’ai fait un livre", indique-t-il à l’époque. L’ouvrage, intitulé Devoirs de vérité - Dialogue avec Edwy Plenel est paru en 2006 aux éditions Stock, qui ont également publié le dernier livre de l’ancien Président.

Publicité
Publicité

François Hollande, un informateur d'Edwy Plenel ?

"Pourquoi ? Parce que, vous savez que souvent les meilleures ce sont les membres de cabinet. Peut-être qu’au moment de l’affaire des Irlandais de Vincennes, François Hollande était une bonne source !", poursuit le journaliste à la célèbre moustache. Durant l’été 1982, la France est marquée par sept attentats terroristes, dont certains sont revendiqués par l’IRA, l’organisation terroriste irlandaise. Fin août, trois arrestations ont lieu à Vincennes. C’est de cette affaire dont il est question ici.

Peu après ces révélations, Edwy Plenel se corrige rapidement. "Mais il y a le secret des sources… Pardon, oulala !", lance-t-il comme l’indique l’hebdomadaire. Personne ne rebondira sur cette déclaration lors de ce plateau. En revanche, le lendemain, le journaliste s’exprime sur son compte Twitter pour démentir l’information qu’il aurait laissé s’échapper la veille. Il assure alors que François Hollande ne savait rien de l’affaire des Irlandais de Vincennes dans une série de trois tweets.

Est-ce à dire qu'Edwy Plenel a trahi ses sources ? Pour Gala, "le mystère est entier".

Vidéo : À la Une des GG: L’interview de Macron face à Bourdin et Plenel - 16/04