Les révélations autour du salaire que touche Chantal Jouanno, présidente de la Commission nationale du débat public, font bondir. Elle n'a rien à envier à Emmanuel Macron...
AFP

Rémunération de Chantal Jouanno : une enveloppe bien remplie

Après avoir été ministre des Sports sous le gouvernement Fillon III et sénatrice, Chantal Jouanno a fait un retour discret en politique en mars 2018, nommée par Emmanuel Macron présidente de la Commission nationale du débat public. Cependant, voilà qu’elle créée la polémique cette semaine avec la divulgation du montant de sa rémunération pour cette année 2019.

D’après La lettre A, elle touchera 176 518 euros brut annuels en 2019 soit une rémunération mensuelle brut de 14666 euros. Cette information est parue le 5 octobre 2018 dans le Rapport sur les autorités administratives et publiques indépendantes.

Publicité

Rémunération de Chantal Jouanno : l’ancienne ministre répond à la polémique

Sur les réseaux sociaux, Chantal Jouanno n’a pas contesté les révélations de La lettre A. C’est en répondant sur Twitter à l’ancien membre du Parti socialiste Gérard Filoche qui l’interpellait sur le montant de sa rémunération concernant ses missions pour l’organisation du Grand débat qu’elle a tenu à clarifier : "Aucune rémunération spécifique pour cette mission (ndlr : celle du grand débat). Je touche un salaire de présidente de la CNDP dont les missions sont plus larges que le Grand débat".

Publicité

Le montant équivaut quasiment au salaire du président de la République et du Premier ministre, qui tous deux, perçoivent 15140 euros bruts par mois.

Par ailleurs, le salair de Chantal Jouanno est supérieur aux membres du gouvernement comme celui de François de Rugy, ministre de la Transition écologique, qui perçoit 161.498 euros bruts annuels.

Vidéo - Retrouvez ci-dessous notre zapping Actu du jour :