Kader Arif

© AFP

Cité dans une enquête pour favoritisme, le secrétaire d'Etat aux Anciens combattants Kader Arif démissionne du gouvernement le 21 novembre 2014. Sa démission était intervenue quelques heures après l'annonce d'une perquisition menée le 6 novembre dans un service du ministère de la Défense.

L'ancien ministre est suspecté d'avoir privilégié deux sociétés d'organisation de spectacles, dirigées par des membres de son entourage, pour deux marchés de plusieurs millions d'euros avec la Région Midi-Pyrénées, où Kader Arif est implanté localement. Une information judiciaire a été ouverte par le Parquet national financier en novembre 2015 et l’enquête sur des soupçons de favoritisme est en cours.

Cet article vous a intéressé ?

Découvrez encore plus d'actualités,
en vous abonnant à la matinale de Planet.

Votre adresse mail est collectée par Planet.fr pour vous permettre de recevoir nos actualités. En savoir plus.