Le jeu des chaises musicales devrait son œuvre au sein de l'exécutif. D'après BFMTV, un remaniement pourrait bien avoir lieu dès la semaine prochaine.
AFP

Gouvernement : une ministre le départ 

Un deuxième remaniement en moins d’un an ? Alors que les élections européennes arrivent et que la campagne est bien lancée, la majorité se réorganise. Après son débat face à Marine Le Pen, la ministre des Affaire européennes, Nathalie Loiseau s’est dit – dans une forme un peu téléguidée certes - prête à se lancer dans la bataille.

Une décision validée au-dessus. "Nathalie en a envie. Elle a le profil, connaît l’Europe sur le bout des doigts", estime ainsi un proche d’Emmanuel Macron au micro de BFMTV.

Publicité

Sauf que si Nathalie Loiseau prend la tête de lliste de La République en marche, elle va devoir être remplacée au sein de l’exécutif, "laissant ainsi planer la possibilité d'un remaniement qui pourrait avoir lieu d'ici mardi prochain", écrit également la chaîne d’info en continu. Surtout, le départ de la ministre pourrait ne pas être le seul…

Publicité

Gouvernement : plusieurs départs à prévoir ?

Outre Nathalie Loiseau, un certain Benjamin Griveaux, le porte-parole du gouvernement, aimerait retrouver sa liberté. Pourquoi ? Pour avoir les mains libres dans ses ambitions parisiennes. Ce n’est pas un secret, celui qui est également le secrétaire d’Etat au Premier ministre brigue la mairie de la capitale. En l’état, selon un initié, il n’aurait pas encore le feu vert d’Emmanuel Macron pour quitter le gouvernement.

Mounir Mahjoubi, qui ne cache pas non plus son intérêt pour l’Hôtel de ville parisien, fera-t-il la même demande ? En attendant, c’est à l’Elysée que les départs se font : Sylvain Fort, Ismaël Emelien, et bientôt Alexis Kohler ? Selon Reuters, il cèdera sa place au printemps.